L’Institut de France

 

Créé en 1795, l’Institut de France a pour mission de contribuer au perfectionnement des lettres, des sciences et des arts, à titre non lucratif. Composé de cinq Académies (Académie Française, Académie des Inscriptions & Belles-lettres, Académie des Sciences, Académie des Beaux-arts, Académie des Sciences Morales & Politiques), il soutient et encourage la création sous toutes ses formes. 

Important mécène, l’Institut de France propose aux cinq Académies un cadre de travail autour du perfectionnement des lettres, des sciences et des arts. Il alloue chaque année près de 25 millions d’euros sous forme de prix, de bourses et de subventions aux différentes fondations qu’il abrite. Le choix des actions soutenues par l’Institut est réalisé par des académiciens au sein d’un conseil d’administration.  

L’Institut est également le gardien d’un important patrimoine artistique et culturel composé de demeures et de collections exceptionnelles qui lui ont été léguées depuis la fin du XIXème siècle (parmi elles, le château de Chantilly, le musée Jacquemart-André, le château de Langeais, le manoir de Kerazan, la Villa Kérylos). 

Les fondations abritées à l’Institut de France bénéficient d’un soutien lors de la mise en place d’actions diverses répondant à une mission d’intérêt général. Ces actions touchent différents domaines : la recherche scientifique et médicale, les actions humanitaires, l’art et la culture, l’éducation et l’enseignement, l’environnement et le développement durable ou encore les enjeux de société. 

Depuis 2018, l’Institut de France abrite la Fondation l’Intelligence Artificielle pour l’école. Celle-ci est présidée par Xavier Darcos, ancien ministre de l’Education Nationale entre 2007 et 2009 et auparavant ambassadeur de la France auprès de l’OCDE, où il fut le représentant de la politique culturelle extérieure de la France. Désormais chancelier de l’Institut, il préside de droit l’IA pour l’Ecole – avec pour vocation première d’aider l’école à devenir le lieu d’éducation responsable et citoyenne de l’intelligence artificielle. 

« Les mutations induites par l’IA sont si rapides que nos systèmes éducatifs et nos programmes scolaires n’ont pas encore bien pris la mesure des bouleversements qu’elles vont engendrer.  

C’est pourquoi nous lançons un appel pour faire entrer l’IA à l’école avec une ambition unique, qu’elle soit placée au service de l’élève et du professeur. L’IA doit être à la fois présente comme technologie auxiliaire de l’enseignement et comme discipline. » Xavier Darcos 

En décembre 2018, la Fondation a eu l’opportunité d’organiser ses premières Assises au sein de l’Institut de France, lieu qui depuis plusieurs siècles réunit les plus grands savants de notre pays en présence de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports. En soutenant cet événement et en hébergeant la Fondation, l’Institut de France renouvelle alors sa volonté d’indépendance des savoirs et d’émancipation des recherches et des études. 

L’introduction de la Fondation l’IA pour l’Ecole auprès de l’Institut de France s’inscrit ainsi dans ses actions pédagogiques et culturelles, visant à entretenir le lien entre l’ensemble des savoirs représentés à l’Institut de France et dans le monde scolaire. La Fondation travaille avec l’Institut de France afin d’encourager tant la réflexion académique, que les ressources novatrices aux acteurs de l’éducation – et, en premier lieu, aux élèves. 

L'Institut de France

SON HISTOIRE

Créé en 1795, l’Institut de France a pour mission de contribuer au perfectionnement des lettres, des sciences et des arts, à titre non lucratif. Composé de cinq Académies (Académie française, Académie des inscriptions & belles-lettres, Académie des sciences, Académie des beaux-arts, Académie des sciences morales & politiques), il soutient et encourage la création sous toutes ses formes.

 

Depuis 2018, l’Institut de France abrite la Fondation l’Intelligence Artificielle pour l’École. Présidée par Xavier DARCOS, chancelier de l’Institut, cette fondation a pour vocation première d’aider l’école à devenir le lieu d’éducation responsable et citoyenne de l’intelligence artificielle.

 

« Les mutations induites par l’IA sont si rapides que nos systèmes éducatifs et nos programmes scolaires n’ont pas encore bien pris la mesure des bouleversements qu’elles vont engendrer. 

C’est pourquoi nous lançons un appel pour faire entrer l’IA à l’école avec une ambition unique, qu’elle soit placée au service de l’élève et du professeur. L’IA doit être à la fois présente comme technologie auxiliaire de l’enseignement et comme discipline. »   Xavier DARCOS